Brut de décoffrage

by grom

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €2 EUR  or more

     

1.
2.
3.
4.
05:04
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.

credits

released November 5, 2014

tags

license

all rights reserved

about

grom France

Guitarist / singer / author in the bands:
Furonclebenz ( 1999 - 2012 ), Cul Tur Pub ( 2004 - 2012 ), Brassbourg ( 2008 - 2013 ), Pur Cul But ( 2014 - today ).
Guitarist of " the Yotlanders " ( 2010 - today ).

contact / help

Contact grom

Streaming and
Download help

Track Name: 4 garçons pas dans le vent
Quatre garçons pas dans le vent. J.DARMAND

J'ai rêvé d'un mur d'affiches où nous serions tout en haut
De clips et d'albums de qualité juste ce qu'il faut
J'ai rêvé qu'un beau jour on sortait le bec de l'eau
Métamorphosant nos mornes existences de prolos
J'ai rêvé qu'on chanterait tous mes refrains par cœur
Que ça amplifierait mon humour, ma haine et ma rancœur
J'ai rêvé en démon sans zèle de gravir quantité d'échelons
Loin des poètes maudits, anges déchus aux ailes de plomb
J'ai rêvé de distorsion si puissantes et si subtiles
Que la moindre fausse note en deviendrait quand même utile
J'ai rêvé de balances et de Line - ups si accomplis
Que ce serait plus pour la frime d'avoir un mur d'amplis
J'ai rêvé de reverbe sur ma verve, mes verbes et mes chants
Cultivant un champ de foule, palpant des cachets alléchants
J'ai rêvé qu'on en découdrait avec nos tracsirs
Devant un public enthousiaste qui nous clame son désir
J'ai rêvé qu'on voyait nos ganaches dans les magazines
Exhibant nos galettes sorties fraîchement des usines
J'ai rêvé de frusques arborant nos armoiries
D'affiches, de badges et de T-shirts égayant la voirie
Mais dans le trou du cul du monde
Du monde, il y en a pas beaucoup
Y'a pas de foule en liesse
Et on nous file même pas la pièce
Faut faire sans l'occase opportune
Bon cœur contre mauvaise fortune
Track Name: Les vrais héros
Les vrais héros J.DARMAND 11 13

Non, ce ne sont pas des demis dieux du stade
Vaillants monteurs de petites reines
Toujours par terre
Toujours en rade
Aucun podium, pas de coupe ni médaille
C'est de bonne heure
Et en silence
Qu'ils vont pointer comme du bétail
Les vrais héros sont au boulot
Les vrais héros sont les prolos
Ils ne sont guère sollicités
Que quand ils doivent aller bosser

Non, ce n' sont pas des fantassins casqués
Stars de télés réalités
Rois des potins
De bals masqués
Ils savent que tout ce qu'ils pourront sauver
C'est leur emploi ou leur retraite
Mais ça, c'est pas encore gagné
Les vrais héros sont au boulot
Les vrais héros sont les prolos
Ils ne sont guère récompensés
Un jour, ils seront remplacés

Malgré le fait qu'ils soient toujours concernés
Par les faits divers divulguant
Toute leur détresse
Chaque jour ouvré
Même si personne leur demande leur avis
C'est en silence
De bon matin
Qu'on les retrouve sur les parvis
Les vrais héros sont au boulot
Les vrais héros sont les prolos
Ils ne sont guère médiatisés
Que quand ils vont manifester
Un jour, ils seront remerciés
Enfin pardon! Je veux dire licenciés
Track Name: La minute des parasites
La minute des parasites J.DARMAND

Y'a toujours le copain du beau frère du voisin
Celui qu'on n'attend pas sans y faire attention
Qui dans quelques secondes va foutre un de ces bouzins
On l' repère au loin à son carton d'invitation

Il se sert un godet, y' en a qui doutent de rien
y pique dans les assiettes, y' en a qui s'emmerdent point
Mais quand sera passé le quart d'heure américain
Tout ce qu'il va becqueter c'est sa gueule dans mon poing

Une espèce de loozer qu'a pas grand chose à dire
Mais qu' arrête pas d' jacter et et drague les meufs maquées
Avec ses gros sabots, on l'a tous vu venir
Mais lui l'a pas vu venir: un bon pote l' a claqué

Parmi les vrais invités y'a quelques tordus
Malgré c' qu' on peut penser, c'est pas toujours les tondus
Pour eux, un coup d' pied au cul n'est jamais perdu
En lui montrant la lourde, ils lui règlent son dû

C'est déjà pas micheto d'en supporter un seul
Mais quand ils sont plusieurs, ça devient le boxon
A peine ils se connaissent, ils se foutent sur la gueule
Ca fait toujours un peu d' spectacle dans les trocsons

C'est la minute des parasites
Qui s'incrustent sans qu'on les invite
On veut les jeter, mais on hésite
En attendant, on les évite...
Track Name: La démarche de l'empereur
Le chef d'une tribu de pingouins
Ne soulève jamais son bicorne
D'après c' que disent les gens du coins
Avec sa brune il porte les cornes
Il a quand même un bon appart
Une bicoque tout c' qu' il y a de plus classe
Mais d'ici jusqu'à ce qu'il en parte
C'est plutôt le palais des glaces

Car quand on a un coeur d'iceberg
Forcément, ça jette un froid
Il vide ses bourses devant Bloomberg
Malgré le zèle de son palefroi
C'est pas vraiment un étalon
Un manche à balais dans l'oignon
Et toute la faune à ses talons
Ne le trouve pas vraiment mignon

Pour jouer d' la flute, l'est pas manchot
A coup d' sornettes, charme les serpents
Pour leur piquer leur place au chaud
Il les flatte à leur dépens
L'en a sucé des esquimaux
Aux entractes jusqu'à plus faim
Mastards magnums comme au kino
Pour arriver à ses fins

C'est la démarche de l'empereur
Un coup à gauche, un coup à droite
Une peau de vache qui fait le fourreur
Une chorégraphie maladroite
Un foutu donneur de leçons
Qui se ramasse sur la banquise
Car il suce pas que des glaçons Mais...
Tout va très bien même aux Marquises

1,2, la démarche de l'empereur
3,4, un coup à gauche, un coup à droite
5,6, Qui surf sur la banquise
7,8, dés que ça chauffe, il a d' ces fuites
Track Name: Retrospectives
Pour tout bagage
J'avais un sac à dos
Conquérant improbable
De terres insondables
Le vagabondage
C'était pas un cadeau
Sûr, j'en menais pas large
Ouais quand j'avais ton age

Pas stable à vingt balais
Je voulais m'installer
Mais la note était salée
Tant la galère tanguait
Qu'ils en soient loués
Quelques copains dévoués
M'ont tendu moult bouées
Quand les tasses m'étranglaient

Pour tout bagage
J'avais un C.A.P
D'un métier introuvable
Dans l' registre des corvées
J'ai fait quelques stages
Dans des boites où l'on paie
A coups d' lance pierres qu'on fabrique
Sans y gagner des briques

J'ai fait plongeur
Et même déménageur
Mais pas maître nageur
Faut quand même pas déconner
Sûr, c'est commun
Mon p' tit bonhomme de ch' min
J' l'ai creusé avec mes mains
Par ce que j'avais pas d' nez





J'en ai mangé
De la vache enragée
Sans me décourager
Car j'avais du soutien
Puis comme tout l' monde
J'ai posé mes valbondes
Pour voir si la corne abonde
Dans le bon sens, le mien

A force d' insister
Pour essayer d'exister
Et ce, sans être assisté
Je me suis fait ma petite place

Pas au soleil
Comme j'ai pas trop d'oseille
Les épinards c'est pareil
Faut voir la soupe qui passe



Non rien de rien
Je ne regrette rien
Car cette vie d'épicurien
Je l'ai bien mérité
J' suis pas devin
Je ne cherche pas en vain
De quoi s' ra fait demain
Je préfère en profiter